Maillots football pas cher Manchester City Pep Guardiola s'excuse auprès de Gabriel Jesus pour l'avoir empêché de tirer le penalty

Manchester City Pep Guardiola s'excuse auprès de Gabriel Jesus pour l'avoir empêché de tirer le penalty
Manchester City a manqué une occasion en or de prendre seul la tête de la Premier League. Dans le choc du championnat anglais face à Liverpool, les Citizens ont obtenu un penalty en fin de match, une occasion inespérée pour prendre les devants et s’imposer, mais Riyad Mahrez l’a manqué et n’a même pas trouvé le cadre. Après la rencontre, Pep Guardiola a fait son mea culpa. 
En effet, alors que Sergio Aguero, tireur désigné, était sur le banc de touche, l’entraîneur espagnol a dit à Benjamin Mendy de transmettre une consigne visant à ce que ce soit Riyad Mahrez qui tire alors que Gabriel Jesus se sentait : « Jésus a voulu le tirer. Je m’excuse. Football Factory C’était ma décision. Pendant les six ou sept derniers mois, les penaltys étaient toujours de Sergio Aguero, mais il était sur le banc ». 
Guardiola soutien Mahrez
L'article continue ci-dessous À ne pas rater Conte, Wenger et les 10 entraineurs qui pourraient s'installer sur le banc du Real Conte, Wenger et dix entraîneurs qui pourraient remplacer Lopetegui en cas de défaite lors du Clasico Manchester United : Pereira confirme que la vidéo Instagram a provoqué la mésentente entre Pogba et Mourinho Comment la Coupe du Monde héroïque de Mbappé a changé l'attitude de Neymar
« Il était sur le terrain quand le premier penalty n’a pas été sifflé. Peut-être avons-nous besoin de deux penaltys pour marquer un but. Je ne voudrais pas parler des arbitres, des décisions. Nous devrions parler du football, du football », Pas cher cdiscount a poursuivi Pep Guardiola au micro de Sky Sports, qui a toutefois apprécié le courage de Riyad Mahrez qui a pris ses responsabilités.
« Il a eu le courage et les couilles de frapper le penalty. Lors des séances d’entraînement, il a tiré les tirs au but parfaits, mais cela arrive parfois et à la fin, c’est ce que c’est. Le tireur était Sergio, mais Sergio n’était pas là. À la fin nous avons pratiqué et il voulait tirer au milieu et fort, mais à la fin cela arrive parfois » a dédramatisé l’entraîneur espagnol après la rencontre.
« Nous avons eu nos chances dans les dernières minutes de gagner le match, mais nous l’avons manqué et la prochaine fois, nous allons essayer de faire mieux », a conclu Pep Guardiola. Cadeaux de football Il peut se consoler en se disant que Manchester City est toujours co-leader de Premier League avec Liverpool et Chelsea après huit journées et que la route jusqu’au titre sera encore longue.

Maillot de foot pas cher Espagne-Angleterre Sterling – "Dans la lignée de la Coupe du monde"

Espagne-Angleterre Sterling : "Dans la lignée de la Coupe du monde"
L’Angleterre a pris sa revanche sur l’Espagne en signant un succès prometteur, ce lundi, à Séville (2-3), alors que la Roja l’avait domptée à Wembley il y a un mois (1-2).
Un succès que les Three Lions doivent en grande partie à leur première mi-temps quasiment parfaite, où le trio Kane-Sterling-Rashford a fait très mal. Auteur d’un doublé sur les services de ses deux compères, Raheem Sterling n’a pas caché sa satisfaction.
« Nous les avons harcelés dès le début, Football Factory et nous avons été très efficaces », a-t-il déclaré sur Sky et BBC Radio 5. « Nous avons mis au fond les occasions que nous avons eues. C’est dans la lignée de notre Mondial, qui a été bon même si nous aurions pu aller plus loin. Nous sommes sur le bon chemin ». À ne pas rater Conte, Wenger et les 10 entraineurs qui pourraient s'installer sur le banc du Real Conte, Wenger et dix entraîneurs qui pourraient remplacer Lopetegui en cas de défaite lors du Clasico Manchester United : Pereira confirme que la vidéo Instagram a provoqué la mésentente entre Pogba et Mourinho Comment la Coupe du Monde héroïque de Mbappé a changé l'attitude de Neymar
Enfin, Sports Collectifs concernant sa prestation personnel, l’attaquant de Manchester City reconnait qu’il était sous pression avant le match à cause de sa période de disette. « C’était un sentiment génial de marquer. J’avais la pression car mon rôle principal, c’est de marquer. J’étais frustré… Cela signifie beaucoup pour moi. Il n’y a rien de mieux que de marquer pour son pays. Trois ans sans marquer, Maillot de football Out c’est vraiment long. Mais tous les attaquants connaissent des périodes de disette ». L'article continue ci-dessous